A l’heure où la réduction de l’étalement urbain devient une injonction, la revitalisation de bien des centres-bourg et la remise sur le marché de nombre de logements vides, des objectifs partagés, il devient indispensable de changer nos habitudes, de modifier nos regards et d’être ouvert à de nouvelles perspectives… Pourquoi pas celle-ci : Regarder nos bâtiments anciens comme des constructions d’avenir à fort potentiel.

 

Regardez cet article très intéressant et cette vidéo paru dans “Le Monde” le 11 octobre 2019

 

“Cessons de construire des lotissements neufs et rénovons nos villages »

L’architecte Anna Chavepayre, lauréate du prix suédois Kasper Salin, insiste sur la nécessité, face à la crise climatique, de revenir à la nature et de réinvestir les villages, plutôt que de végétaliser les villes. Elle participait à la Nuit de “Monde Festival” au Théâtre des Bouffes du Nord, du 5 au 6 octobre.

Cliquez sur le Logo pour voir l’article et la vidéo


  ©2018 | Agence COLCOM. All rights reserved.