Le Département soutient la restauration du patrimoine et le CAUE 68 vous accompagne.

Depuis le 1er janvier 2019, le Plan Patrimoine du conseil départemental du Haut-Rhin a
soutenu 34 projets de rénovation du patrimoine ancien dans le département, soit une
enveloppe de 2,3 millions d’euros.

« En Alsace, une maison alsacienne disparaît chaque jour. Avec notre Plan Patrimoine 68, nous
voulons soutenir la rénovation des bâtis anciens, et impulser des travaux qui n’étaient pas
forcément envisagés », indique Brigitte Klinkert, présidente du conseil départemental du Haut-Rhin
(CD68).
Si la présidente parle de maisons à colombages, « vecteur économique et touristique », tout le
patrimoine ancien est concerné : sites castraux, édifices religieux et logis anciens. Depuis le début
de l’année, 34 dossiers ont été éligibles à subventions, à hauteur de 2,3 millions d’euros.
Des montants plafonnés
L’enveloppe globale de ce Plan Patrimoine 68 est de 9 millions d’euros. « Nous avions songé à une
échéance en 2021. Mais nous allons poursuivre le soutien à la rénovation jusqu’à ce que
l’enveloppe soit vide. Nous voterons ensuite une deuxième phase en fonction de notre budget »,
poursuit Brigitte Klinkert.

Les communes, les groupements de collectivités, les établissements publics, les associations
peuvent postuler aux subventions du CD68. Les particuliers le sont également, mais uniquement
pour les maisons alsaciennes anciennes.

Pour les châteaux forts, le taux d’interventions est de 25 % du montant des travaux, plafonnés à
300 000 €, soit 75 000 €. Pour les sites remarquables, compter 20 % avec un plafond de 3 000 000
€ (soit 600 000 €). Pour le patrimoine de territoire et les maisons alsaciennes anciennes, compter
10 % des travaux avec une subvention maximale de 15 000 €.

 

 

Le Caveau de Eguisheim a investi 400 000 € dans les travaux de rénovation du bâti ancien. La
subvention étant plafonnée à 150 000 €, il bénéficie de 15 000 €.


  ©2018 | Agence COLCOM. All rights reserved.