“Intérieur et Extérieur,

Tout est déchaîné. Auprès de mon arbre je vivais heureux disait Georges. Par le phare dressé au-devant du lointain, je sais la tempête, l’agitation, l’impatience mais les eaux calmes ne me quittent pas. Auprès de ma chambre ou de mon atelier, de mon logement ou de ma maison, de mon abri ou de ma bibliothèque, je vivais heureux.”